La bienvenue bienveillance

Notre société est une nouvelle fois en pleine mutation. Les individus sont de plus en plus tournés vers eux-mêmes. Les sociologues, plus mesurés, appellent les nouvelles générations les « indépendants hédonistes ». Que ce soient les jeunes ou les moins jeunes, ils sont d’une part fort demandeurs de bien-être et requièrent de la bienveillance des autres mais d’autre part n’ont pas appris à en donner. Ajoutons que beaucoup se reposent sur les institutions, l’état ou leurs entreprises pour subvenir à leurs besoins et à leurs conforts de vie.

Dans ce contexte on voit se poursuivre très souvent des ambiances de travail délétères et une incapacité à y faire face. Pourtant, si elle veut attirer les talents et changer son image auprès des consommateurs l’entreprise devra évoluer pour proposer un fonctionnement structurel et managérial différent. C’est ce que font une partie des start-up puisqu’elles sont majoritairement créées par les générations Y et Z. Les autres entreprises devront s’adapter pour ne pas mourir. Pour favoriser ce changement, la bienveillance est la solution.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.